III

LE MÉCÈNE

Entrer dans la communion catholique c'est entrer dans une « plénitude spirituelle, une plénitude artistique et une plénitude culturelle ».

 La réalité de l'Art au sein de l’Église, nous plonge dans une plénitude à plusieurs facettes et possède des caractéristiques précises que l'on ne doit jamais perdre de vue si on ne veut pas le dévoyer de sa vocation :

 Dimension Mystique : l'Art que nous voulons promouvoir est un Art qui doit profondément refléter la Sagesse de l’Évangile donc il est profondément contemplatif, et doit être ancré fermement dans la communion de l’Église.

 Dimension Artistique : si l'on veut atteindre une certaine « plénitude artistique », il faut travailler avec de vrais artistes, ayant une vraie virtuosité dans leur discipline. Car l'Art chrétien a pour mission de refléter la Beauté du Visage de Jésus-Christ, « le plus bel enfant des hommes », c'est pourquoi, il ne doit souffrir d'aucunes médiocrités, à ne pas confondre avec la simplicité qui peut être « populaire » et très digne. En effet, l'austérité peut être extraordinairement belle et puissante si elle est remplie de virtuosité et de beautés artistiques réelles.

 Dimension Culturelle : bien ancré dans la communion catholique et possédant une certaine plénitude artistique, l'Art chrétien doit avoir une portée culturelle, c'est a dire que tout le monde peut librement y accéder sans contraintes et facilement. Mais pour avoir ce « pouvoir culturel », il faut prendre les moyens et permettre aux artistes d'avoir l'espace adéquate pour s'exprimer en toute qualité. Ainsi les applications sont variées et multiples, à la dimension du monde.

 Voici le socle sur lequel tout artiste chrétien doit pouvoir se reposer pour germer et apporter sa contribution culturelle. A lui seul, il est impossible d'avoir un impact culturel suffisant pour faire luire la divine Sagesse au milieu du monde. Sans ce terreau ecclésiale, l'artiste chrétien ne peut s'épanouir sereinement. Mais pour affermir ce socle artistique, ce socle doit reposer sur trios piliers: l’Église, le mécène et évidemment l’artiste.


Lecture audio

I

L’ÉGLISE CATHOLIQUE

 Elle est notre Mère et nous envoie au Nom de Jésus en Mission. Donc notre apostolat a une dimension ecclésiale et missionnaire. Toute paroisse, toute communauté, tout chrétien doit se poser cette question: suis-je celui qui dit à Dieu, « Seigneur, Seigneur mais qui ne fait aucun effort pour le Royaume des cieux, ou bien celui qui accomplit en vérité la Volonté divine ( même bourré de défauts ) ? »


Parce qu'elle est la mère de toute les églises particulières, en elle se trouve la "plénitude de grâce "dont l'a dotée Jésus-Christ par Sa vie, Sa mort et Sa résurrection. C'est à cause de cette "plénitude de grâce" qu'un Art sublime et géniale a pu germer.

 Nous sommes tous appelés à faire partie du Corps du Christ qu’est l’Église, appelés à nous entre-aimer les uns les autres dans la charité fraternelle au Nom de Jésus-Christ, à surmonter nos clivages idéologiques et psychologiques et nous reconnaître tous importants en son sein. L’Esprit-Saint nous pousse à œuvrer ensemble pour l’unique Mission d’annoncer au monde la «Bonne Nouvelle » !

 Pour une évangélisation par l’Art, le lien avec l’Église est donc plus qu’indispensable, il est vital. Cela n’est pas une option ou un privilège, mais une réalité évidente. Car pour Jésus-Christ, l’Église est Son Œuvre, Son but est de rassembler tous les enfants de Dieu en elle. C’est une vérité, une nécessité pour tous les chrétiens car elle est la dispensatrice de la grâce qui s’est manifestée depuis l’Avènement du Christ sur terre.

 Quand on voit l’histoire de la musique particulièrement, il serait arbitraire et dommageable pour la culture d’aujourd’hui, d’occulter l’influence évidente de l’Église, des chrétiens, dans le développement de l'Art durant toute son histoire. L’influence considérable de celle-ci dans l’élaboration de l’Art est incontestable, c’est pour cela que la Fondation veut être un instrument privilégié et se mettre au service de cette histoire merveilleuse, cette longue tradition artistique, pour s’en inspirer aujourd’hui et apporter ainsi une réelle richesse culturelle chrétienne mais enracinée dans son berceau naturel : l’Église. Qui écarte l’Église de ses projets d’évangélisation est un insensé et un fou qui n’a rien compris à Jésus ou est aveuglé par un autre esprit que le Sien. Elle est vraiment Mère et Maîtresse de l’Évangélisation. Car 20 siècles d’expérience de l’Évangélisation, ce n’est pas rien !

 L'Église a toujours été protagoniste dans tous les arts et les artistes n’ont jamais manqués.

 L’Église a toujours été le berceau de la culture chrétienne, elle est un lieu propice à l’éclosion d’une culture artistique. Elle a su créer des lieux, des sources d’inspirations intarissables où peuvent s’exposer et diffuser à profusion des beautés éternelles. Et cela doit et peut le rester encore. Manifester la Beauté transcendante de Dieu est une source d’inspiration infinie et une valeur fondamentale de toute culture artistique.

 Les églises de pierres, souvent, sont de véritables œuvres d’art en soi, par conséquent, constituent des lieux privilégiés pour manifester l’Art chrétien, de manière digne, en cohérence avec la consécration du bâtiment et l’esprit dans lequel il a été érigé.

 La source de notre culture chrétienne se trouve dans la célébration du culte que nous rendons à Dieu, c'est-à-dire la liturgie, plus précisément dans la célébration de l’Eucharistie qui en est l'origine et la finalité.

 En effet, c'est du « trop plein » de signes, de la surabondance de grâces dont regorge l'Eucharistie, que l'Art a jailli du sein de l’Église. De la sainte Liturgie et grâce à une application quotidienne, les chrétiens sont plongés dans une « plénitude de grâce » qui émane du Cœur de Jésus ! Les artistes chrétiens sont les artisans et les serviteurs de cette "épiphanie artistique" dont l'Esprit-Saint est l'Inspirateur et le Maître d œuvre !

 Tout commence et converge vers la célébration eucharistique. Car c’est le Christ, avec tout Son peuple qui nous associe à Lui et s’Offre au Père dans la puissance de l’Esprit Saint ! Les premiers chrétiens ont naturellement offert à Dieu tout ce qu’ils avaient de meilleurs pour dire leur joie de Le célébrer. C’est ainsi qu’au fil des siècles, s’est développée une culture très riche, vraiment belle et raffinée. Je ne veux pas en faire un long exposé car cela dépasserait le cadre de cet entretien mais je veux simplement attirer l’attention sur la merveille qu’est notre culture chrétienne.


Dieu Seul

II

L’ARTISTE CHRÉTIEN

 Par son talent et sa discipline,  Il est le gardien, de cette grande tradition artistique que le Seigneur a confié à on Église ! Jésus nous dévoile sa pauvreté et sa simplicité pour nous élever vers la richesse et la beauté de la grâce et non pour nous complaire dans notre médiocrité. C’est pourquoi l’artiste chrétien doit se dégager au plus vite de la mièvrerie qui s’installe au cœur des célébrations qui rend préjudice à la magnificence du Mystère divin.


  De manière objective, ce n’est pas un artiste comme les autres, c’est d’abord un disciple de Jésus-Christ et ensuite un véritable artisan !

 C’est parce qu’il est un témoin privilégié comme saint Jean, qu’il devient un récipient de la surabondance de grâce qui émane du Cœur ouvert de Jésus-Christ.

  Disciple de Jésus-Christ, il est à Son école, s’efforce comme tous les autres chrétiens de répondre à l’Appel de l’Évangile, de devenir un saint, fidèle à son baptême. Un véritable disciple de Jésus-Christ aime l’Église car elle est Son oeuvre et le moyen excellent pour annoncer l’Évangile à toutes les nations donc, on ne peut pas mépriser Son Magistère sans Le mépriser. Je dirais plus, mépriser l’Église, c’est se mépriser soi-même !

 Qui rejette l’Église, rejette Jésus-Christ ! L’attachement à l’Église catholique n’est pas facultative mais vitale car par notre baptême nous sommes incorporés dans l’immense cohorte des rachètes, nous formons tous l’Unique Église, le « Corps mystique » de Jésus-Christ. C’est la raison pour laquelle notre démarche artistique est profondément mystique et spirituelle qui nous entraîne à rester dans le cœur de l’Église avec grand respect et vénération et cela malgré le péché des uns et des autres qui défigurent cette communion ! Alors si vous avez des plaintes à faire, dites-le à Jésus! Il vous répondra :"Je suis venu pour les malades et les pécheurs...". " Voulez-vous partir, vous aussi parce que je suis Bon? " Soumis à Sa parole, l'artiste chrétien, au contraire, offre sa vie pour l'embellir, la rendre plus belle en l'exprimant à travers son talent mais surtout par la recherche de la sainteté !

  Un véritable artiste possède une véritable discipline artistique, instrumentale, théâtrale ou autre mais concernant l’Artiste chrétien, il est impensable et inconvenable qu’il puisse ignorer, nier ou bouder la « grande culture artistique chrétienne que la sainte Providence a prodiguée durant des siècles. En effet, grâce au patronage, à la protection ou au mécénat de l’Église, des princes et des bourgeois, le Seigneur a pu élaborer une tradition artistique inouïe de beautés et de prodiges innombrables.

 Depuis le début du christianisme, au 6e siècle le Pape GRÉGOIRE le Grand développa le chant grégorien. Au Moyen -âge, l’invention du chant polyphonique atteignit des sommets de beautés et de génie extraordinaire, sans parler du chant des troubadours etc.... Et que penser de l’épopée extraordinaire des cathédrales où toutes les disciplines artistiques s’en donnèrent à cœur joie! L’artiste chrétien n’est pas un artiste isolé mais fait parti de cette belle tradition artistique, qu’elle soit Sacré ou profane. Voilà ce qu’est un artiste chrétien, il fait parti de cette longue Tradition séculaire, qu’il ne l’oublie pas !

 L'artiste chrétien, qu'il soit un génie, un virtuose ou un très bon musicien, doit proscrire l'esprit d’élitisme, de "vedettariat" ou de "star", de la pratique de son art et se méfier de l'esprit bourgeois et mondain, propice à ce genre de dévoiements.

 Le remède à toutes ces déviations, est de rentrer dans la voie de la fraternité à laquelle Jésus appelle tous ses disciples, à œuvrer au service de Son royaume.


Dieu Seul

05,47 mn

04,33 mn

03,43 mn

 Par sa clairvoyance et son discernement, le mécène chrétien, est le gardien de l’esprit de l’Art et de la manière dont il doit s’exposer mais par dessus tout il est le gardien de l’esprit fraternel qui doit faire honneur à Notre divin Sauveur. Il doit veiller que notre la communauté d’artistes qui constitueront la Fondation Saint Louis-Marie soit vraiment l’expression de l’Amour de Dieu envers tous les hommes !


 Traditionnellement, le mécène est une personne riche, aisée, qui soutient l'artiste avec son argent pour l'amour de l'Art, ce qui est bien, mais nous voulons approfondir et élargir la grâce du mécénat dans son contexte chrétien et non seulement mondain, un mécénat profondément enraciné dans la Sagesse de l’Évangile.

 Nous voulons inculquer chez les catholiques, l'esprit du mécénat chrétien que l'on soit riche, aisé ou moyennement fourni financièrement. Ce que nous voulons réellement, c'est un mécène qui partage le même souci que Dieu, continuer l'Œuvre  de Jésus-Christ parmi les hommes à travers l'expression de l'Art. L'esprit du mécénat chrétien, n'est pas "obsessionnellement" l'amour de la beauté artistique, aussi riche et parfaite soit-elle, mais celui de l' amour de Jésus parce qu'Il est "le plus bel enfant des hommes", notre divine inspiration.

 Pour être un bon mécène chrétien, il faut être un bon chrétien, c'est à dire que l'on consacre son argent pour un projet saint et très utile pour l'Évangélisation.

 Si depuis le début de l'Ère chrétienne, l'Art a été soutenu par le " mécène " pour nous, chrétiens, il est le signe de la sagesse naturelle de l'homme conjuguée avec celle de la divine providence. C'est pourquoi, nous devons continuer cette tradition artistique sous le même patronage car l'Art ne doit pas être un objet de commerce mais bien un signe de la grâce et de la Beauté de Dieu, surtout s'il est orienté vers Lui. Il doit être le signe de la gratuité de la vie que Dieu nous prodigue chaque jour. L’artiste n’a pas besoin du producteur mais surtout du mécène !

 Donc, seul l'esprit du mécénat est apte à donner à l'Art sa véritable dimension d'autant plus s'il se veut chrétien. Je dirais même que l'Art chrétien ne peut exister que par lui et le mettre à l'abri de toutes les déviations mondaines. Ainsi nous pourrons créer un groupe d'artistes consacré à l'Évangélisation, désengoncé de toutes vues mondaines et proposer un Art libre de toutes idéologies, un Art pour tous, gratuit, au cœur de la cité dans les paroisses et doyennés, bref, un Art complètement au service de l'Evangile, un Art vrai et pleinement chrétien !

 En effet soutenir notre projet artistique "l'Art au service de Dieu" est facile pour beaucoup de chrétiens qui peuvent aisément donner et s'engager avec nous dans l'Évangélisation par l'Art. Donc, nous recherchons de riches chrétiens, aisés certes, mais surtout engager tous ceux qui le peuvent et qui sont sensibles à cet apostolat de l'Art.


Dieu Seul

ACCUEIL FONDATION SITE PERSO ART  Faire un DON