Lecture audio : 15,36 mn

Télécharger : « L’Art au service de Dieu »

Entrer dans la communion catholique c'est entrer dans une « plénitude spirituelle, une plénitude artistique et une plénitude culturelle ». Paul VI 1964 Ecclesiam Suam « La préoccupation d’approcher nos frères ne doit pas se traduire par une atténuation, par une diminution de la vérité. Notre dialogue ne peut être une faiblesse vis-à-vis des engagements de notre foi. L’apostolat ne peut transiger et se transformer en compromis ambigu au sujet des principes de pensée et d’action qui doivent distinguer notre profession chrétienne. […] Seul celui qui vit en plénitude la vocation chrétienne peut être immunisé contre la contagion des erreurs avec lesquelles il entre en contact. »

 L’Art que l’Association Saint Louis-Marie veut développer est un Art sacré révélant ce qui a de plus beau dans le cœur humain. Pour s’en convaincre, il suffit de contempler Celui qui resplendit d’une beauté ineffable et inépuisable, Jésus-Christ, le plus bel enfant des hommes ! Il irradie d’une beauté qui révèle notre propre intériorité qui recèle tant de richesses spirituelles, richesses de vertus que nous devons cultiver et faire grandir afin de trouver l’harmonie intérieure pour être au service de la communion avec tous les hommes !

 « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie! » proclame Jésus-Christ, c’est pourquoi, nous avons choisie d’être dans l’Église catholique, parce que nous reconnaissons qu’en elle, se trouve la plénitude des dons que Dieu donne à toute l’humanité et c’est en elle que se concrétise la « communion » à laquelle Dieu appelle tous les hommes. Jésus est le Chemin parfait qui conduit à Dieu, notre ultime destiné, Il est la Vérité qui s’est faite chaire dépassant tous les concepts et idéologies pour nous faire entrer dans Sa sagesse, enfin Il est la Vie que l’Église par ses sacrements nous insuffle. L’Association soutient en générale toux ceux qui oeuvrent pour la Vie et à sa défense, comme les « pro-vie », les défenseurs des personnes atteint d’un handicape, le mouvement « La Manif Pour Tous »   et ses dérivés , comme les veilleurs contre « le mariage pour tous et toutes ses déviations »  etc…..bref tout ce qui touche au respect des valeurs que le christianisme a toujours soutenues. N’oublions pas que par son statut et son expérience dans le monde et l’histoire, l’Église catholique est « experte en humanité » car elle puise sa Sagesse dans le regard que Jésus porte sur l’homme en lui révélant sa dignité. C’est pourquoi l’Association ne pourra s’associer à quiconque offense gravement à la dignité de la personne et s’oppose aux valeurs chrétienne.

 « Je crois en l’Église, Une, Sainte, Catholique et Apostolique » Nous croyons que l’Église telle créée par son Fondateur, l’a dotée de l’Unité fondée non pas sur l’union de quelques personnes de bonnes volonté mais sur l’Unité parfaite de la Sainte Trinité. Aussi belle soit telle l’unité humaine ne sera jamais aussi forte et profonde que celle réalisée par Dieu en Jésus-Christ. C’est pourquoi, l’Unité à laquelle l’Association Saint Louis-Marie nous invite à rechercher, n’est pas celle qui émanerait de nos efforts aussi nobles soient-ils, mais Celle que Dieu nous invite à accueillir, l’Unité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. C’est seulement par la sainteté de nos vies que nous pouvons y accéder, à savoir, une soumission humble dans la réception de la totalité de la divine Révélation et des dons que Jésus-Christ a octroyé à son Église pour la réaliser, dont le Pape et son Magistère, unis aux pasteurs du monde entier, sont les garants. « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie! » C’est pourquoi, vivre dans l’Unité Catholique, est plus un mouvement d’accueil, de cheminement dans la communion et l’obéissance à l’Enseignement de l’Église et son Magistère que de chercher à tout prix une unité humaine trop souvent pauvre et exclusive. C’est la raison pour laquelle, nous devons aborder le mouvement œcuménique avec prudence et humilité pour ne pas faire de notre démarche, une « tour de Babel » qui s’opposerait sournoisement à la Sagesse divine, en d’autres termes ce serait une unité mondaine contre l’Unité divine, il faut garder à l’esprit que c’est l’Unité Trinitaire qui doit être le garant, le socle de l’unité des hommes et surtout pas le contraire. Ceci dit, sous l’égide de l’Église Catholique, l’Association ne se refusera jamais au dialogue et à la rencontre avec quiconque respectera notre Foi catholique. Soumis filialement au Pape et aux Évêques, concernant la Foi et les mœurs, nous voulons exprimer notre autonomie et notre charisme prophétique en tant que laïcs.

« Venez à moi vous tous qui peinez car je suis doux et humble de cœur! » Ce qui nous oblige à avoir et acquérir cet esprit de « douceur » dans la proclamation de cette Vérité, et aussi une humilité profonde dans notre relation à Celle-ci. Bien que confessant cette plénitude de Foi en l’Église catholique nous ne devons pas l’imposer par un « prosélytisme belliqueux ou agressif » car nous devons nous conformer le plus possible au même esprit que notre divin Sauveur, sous peine de donner un contre témoignage.  Avant même de vouloir La proposer aux autres, nous devons l’approfondir et nous convertir le plus possible à l’Exemple de Notre divin Seigneur qui n’a pas hésité à donner sa Vie pour le genre humain. Loin d’être une faiblesse, la vertu de la douceur est une « force secrète » qui désarme les cœurs et les esprits des plus endurcis.

 « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime! » Or justement l’Amour de Dieu est un Amour totale envers l’humanité. « Dieu a tant aimé le monde…….» nous dit Jésus-Christ! C’est donc sans ambiguïté que l’esprit de l’Association Saint Louis-Marie se veut le reflet de l’Esprit de Dieu et à son service, il nous engage envers cette humanité bafouée, méprisée, rejetée, laissée pour compte ou abîmée, elle se veut au service d’une’humanité bannie par l’indifférence et la suffisance. Elle veut développer une culture de la paix et de l’amour universelle envers tout le monde certes, mais surtout apporter à l’humanité blessée par le péché, le remède radical  à ce mal absolu, et ce remède est Jésus-Christ ! C’est pour cette raison-là, qu’elle est libre de proclamer au monde entier sa fidélité envers la Sagesse divine révélée en Jésus-Christ, sans ambages et sans compromis coupables, comme nous le dit Paul VI. Mieux vaut passer pour un « extrémiste, un prosélyte »  qu’un chrétien mièvre et honteux ou timoré.

 Comme artistes catholiques, nous devons prendre conscience de notre véritable vocation : nous sommes des artisans au service de « l’Acte » souverain accompli parfaitement par Jésus-Christ dans son Incarnation et qui se prolonge dans la sainte Liturgie! Donc avant d’y apporter notre « spontanéité, notre psychologie, notre talent, ou que sais-je encore, qui sont souvent médiocres, insipides ou tout simplement décalés, posons-nous la question : Notre contribution est-elle vraiment à la hauteur de ce grand « Acte liturgique »! La réponse est sans surprise: NON.  Mais pour autant, le Seigneur ne méprise pas nos chants, notre musique, Il nous l’inspire même afin de rendre notre Art beau non pas pour son plaisir mais pour qu’il soit utile à l’élévation de notre âme durant la célébration. C’est pourquoi nous ne devons pas oublier la richesse inouïe de cette Art sublime du génie créateur chrétien durant des siècles afin de continuer dans cette appel; dans cette « résonance artistique », dans ce socle artistique l’inspiration que le Seigneur a donnée à son Église. On est loin de l’esprit mondain des artistes « stars ou vedettes » qui remplissent les caisses des producteurs qui vouent un culte au « Veau d’or ». Nous devons choisir entre deux visions, entre deux libertés : l’une soutenue par ces producteurs qui ont plus le soucis de leurs caisses pour la confection de leurs idoles ou bien la liberté basée sur l’esprit du mécène ou « protecteur » chrétien qui ont plus le soucis de la louange et l’Adoration de Dieu?  L’Association veut former des artisans au service de la grâce divine agissante à partir de la Liturgie en s’émancipant au dehors vers le monde et en y revenant sans cesse  comme à sa source. Alors comme artiste chrétien, posons-nous cette autre question: « Sommes-nous capables par notre discipline de puiser dans cette tradition artistique séculaire qui regorge tant de chef-d’œuvres qui ne demandent qu’à être exhiber pour la plus grande gloire de Dieu et le salut du monde? »

Que cela soit claire ! L’Association ne méprise absolument pas les artistes dits « populaire », nous les respectons mais nous pensons que les « artisans de la beauté », accomplis dans leur discipline, devraient trouver dans l’Église, une communauté,  une organisation pour les soutenir.  D’ailleurs dans le projet de festival artistique que nous voulons développer,  ils auront tout à fait leur place.

  « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (M 18,20) Si deux personnes dans une paroisse s’unissent dans l’amour fraternel au Non de Jésus-Christ, alors restez à leurs offices et partagez leur vie mais si dans une communauté ne règne pas cette esprit, fuyez ailleurs car ce n’est pas l’Amour divin qui y règne mais l’esprit mondain, vous y perdriez votre temps, votre énergie et à la longue votre âme! Laissez les mondains entre eux, allez vers ceux qui cherchent en vérité le Royaume des cieux et sa justice, et tissez avec eux des liens d’affections et de fraternité.  C’est ainsi que le Père reconnaîtra les siens, les prédestinés et rejettera les autres, les réprouvés. Peu importe le nombre de personnes réunis pour œuvrer à la Nouvelle évangélisation, pourvu qu’ils soient dans l’amour fraternel au Nom de Jésus car Dieu agrée mieux deux personnes unis dans la fidélité à son Amour que dix mille qui sont dans l’euphorie d’un instant, trop humain et inefficace à construire son Royaume.

 Rappelons-nous le passage de la multiplication des pains : oh, ce fut une grande fête et une joie pour tous ces gens! Mais en fut-il de même pour Jésus?  Non, car Il savait que ce qui les enthousiasmaient, n’était pas ce qu’Il voulait leur donner : Sa Parole. Alors comme la foule voulait s’emparer de Lui pour le faire roi, Il dut fuir dans la montagne et on connaît la suite, cette même foule enthousiaste hier, l’abandonne aujourd’hui, lui tourne le dos, la chaleur festive s’estompe  brutalement.

 Seule une vraie fraternité est capable de persévérer dans la durée afin de permettre à chacun une vraie rencontre avec le Seigneur. Voilà la marque du véritable chrétien, plus que du « faire » c’est comment « être » en face de Dieu et de son prochain, si tu dis à à quelqu’un : « Tu es mon frère! » alors agit en conséquence sinon tais-toi ! Le Seigneur Jésus nous invite à dépasser nos clivages idéologiques et culturels afin d’entrer dans cette nouvelle fraternité en Son Nom et dans l’Esprit-Saint. « Je vous laisse un commandement nouveau, aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés! » Ainsi c’est permettre à l’autre qui s’approche de nous, lui donner la chance de devenir notre prochain par amour pour Dieu !

 Voilà ces quelques réflexions vous permettrons de vous faire une idée de l’esprit dans laquelle l’Association Saint Louis-Marie voudrait vivre afin de développer une véritable culture chrétienne au service de Dieu et non au service d’un esprit mondain, mièvre et souvent décevant. Prenons garde de ne pas faire de nos communautés des clubs où règne l’esprit mondain qui est exclusif et sélectif mais des lieux de communion ouvert et oblatif comme Jésus. Mieux vaut passer pour un chrétien « prosélyte ou illuminé » qu’un chrétien tiède et mielleux ! Mieux vaut plaire à Dieu qu’aux hommes !


« Qui perd sa vie à cause de moi, la gardera! »



ACCUEIL FONDATION SITE PERSO ART  Faire un DON