SIXIÈME PARTIE :

projet concret, communauté d'artistes

Ce que nous proposons à titre d’exemple, est de :

Créer un petit groupe de musiciens et acteurs,

cinq artistes, afin de créer et monter des spectacles de musiques et théâtraux, et organiser dans les paroisses et doyennés

de mini festivals chrétiens.


 Une petite communauté d’artistes : Qui dit communauté, dit mis en commun de certaines réalités : outre la réalité artistique, la recherche et l’approfondissement de notre Foi commune en Jésus-Christ, reste l'âme de la communauté. Il faut donc trouver les moyens de proposer à plusieurs artistes de constituer une petite communauté : par exemple, je propose de réunir un organiste, un guitariste classique, un violoniste, un acteur, plus moi en tant que guitariste et chanteur . Au total, 5 artistes.  

 Pourquoi, un organiste? Parce que l'orgue est le « roi » des instruments liturgique qui durant des siècles, a fait les preuves de la magnificence de son charisme. C’est un instrument qui est consacré à la louange de Dieu dans Sa demeure. Mais son charisme est polyvalent et ne se cantonne pas seulement à l’Art sacré, car il est capable de ravir les cœurs lorsqu’il joue seul  ou avec un soliste comme un violoniste ou un trompettiste. Merci Seigneur pour ce bel instrument que Tu nous as donné !

 Un violoniste : car le violon est un instrument soliste capable d’une variété de nuances très large. Capable de nous subjuguer tant en soliste qu’accompagné avec n’importe quel instrument mais conjugué avec l’orgue, cela devient sublime !

 Un guitariste classique : étant moi-même un guitariste classique de formation, j’en connais la richesse et la grâce de sa présence. C’est un instrument intimiste qui s’adresse à l’âme, au cœur. Malgré son manque de sonorité imposante, il s’impose par sa sonorité tranquille et douce, intime mais avec son large répertoire riche et merveilleux, il nous émerveille et nous surprend. Il convient parfaitement à la culture chrétienne qui invite à une intériorité mystique, fondamentale pour la recherche de Dieu. Unis avec le violon, nous pouvons former de beaux duos, voir trio avec deux guitares et violons etc...

 Un acteur : capable de réaliser de beaux spectacles sur la vie du Christ, de Son Évangile ou raconter une histoire ou mettre en scène une réflexion sur un sujet chrétien édifiant. Il est soutenu et accompagné par les musiciens.


COÛT ET FINANCEMENT (Aproximatif mais réaliste)


Pour parler concret  :  


Coût du salaire des 5 ARTISTES  


………………….………………………………………………….


Le salaire net d'un artiste apprenti missionnaire,

je l'estime à : 1 300€ ………………. X 12 mois = 15 600 €/an

Totales charges: environ 80%,1 000 X 12 mois = 12.000 €/an

Le salaire brut s'élève donc  15 600 + 12 000   =   27 600 €/an

Maintenant multiplions ce chiffre par 5 -(artistes)-

et on obtient cette honorable nombre de  :   

.....….……………….....….….…. 27 600 X 5   =  138 000 €/an


………………….………………………………………………….


 Rajoutons les frais de productions qui s'élèveraient environ à

20 000 € ( affiches, CD, DVD, organisation enregistrement etc...)

 Ce qui fait la coquette somme de 138 000 + 20 000 = 158 000 €

à trouver chaque année pour donner à l'Église et au monde

 un petit groupe de 5 artistes chrétiens missionnaires.

Ne vous laissez pas impressionner par ce chiffre de 158 000 €

 mais plutôt par ceci

 Dans l'esprit du mécénat, je propose de diviser ce chiffre de 158 000 €

par un autre chiffre symbolique qui correspond au nombre de

« mécènes » :  celui de 1 000


 Cela fait : 158 € à donner par mécène chaque année pour faire

vivre ce groupe de 5 artistes.


 Il faudrait trouver 1 000 personnes qui deviennent mécènes de ce groupe artistique et en avant la musique.........(Ce chiffre est aléatoire car quelques personnes donneront plus que 158 € Imaginons que 200 personnes donnent chaque année plus de 1000 € etc... )


 Comment trouver ces milles personnes ? En France il y a environ 100 diocèses, divisons 1 000 par 100 ce qui fait environ 10 personnes à trouver dans chaque diocèse. En faisant 10 concerts par diocèse, il faudrait convaincre 1 personnes par concert à devenir nos mécènes. Il faudrait parler aussi du partenariat des radios chrétiennes, de la chaîne TV KTO et les journaux chrétiens, sur lesquels j'irai exposer ce projet etc..


Les stratégies à adopter sont diverses et variées pour atteindre ce but, mais le schéma un peu simpliste ci-dessus nous prouve tout simplement que cela est tout à fait réaliste. Bien sûr la réalité peut-être tout autre car au mieux du top, un seul mécène pourrait nous donner cette somme et nous produire et nous aider à la construction de la Fondation « Saint Louis-Marie ».


Au vu de ce calcul et et de ce chiffre, je propose

 de mettre la somme de base à :


« 160 € par an » ou plus pour devenir MÉCÈNE

 de ce beau projet.

 Le but est que ce groupe d'artistes soit pris en charge par la Fondation, par une communauté de mécènes. Pour ainsi se mettre plus facilement au service des paroisses ou communautés ecclésiales qui n'auraient jamais les moyens de faire venir des artistes chez eux.

Si ces objectifs sont atteints, l'Art chrétien pourra retrouver sa vocation, ses racines et atteindre sa plénitude culturelle, capable de subjuguer le cœur de l'homme et de dialoguer avec tout un chacun sans compromis coupables ou atrophies culturelles.


« Plénitude spirituelle, plénitude artistique, plénitude culturelle

sont les trois qualités d'une véritable

 entreprise d’Évangélisation. »